Chantal Melanson

Chantal Melanson est née à Paris 17 ème arrondissement. Son nom évoque les familles nantaises qui s’étaient réunies pour immigrer en Amérique du Nord et fonder l’Acadie. Après une scolarité primaire à Paris, elle fut admise au lycée Henri IV et passa avec succès les épreuves du baccalauréat, section philosophie. C’est alors qu’elle intégra l’école Fortuny à Paris et commença l’apprentissage du stylisme tourné vers la création d’accessoires de haute couture. Elle fut très vite remarquée par la couturière Nina Ricci qui l’engagea dans sa maison de haute couture.

Pour donner encore mieux libre cours à son imagination créative, elle ouvrit une galerie à Aix-en-Provence afin de présenter ses créations ainsi que des objets d’art. Sa vocation artistique pris un nouvel essor lorsque le couturier Emanuel Ungaro lui demanda de créer pour lui des accessoires de mode, notamment des sacs à main de haute couture. Puis elle fut appelée à Annecy par la maison Paccard, célèbres décorateurs , afin notamment de participer à la décoration du grand hôtel de Marrakech : la Mamounia. Elle ouvrit ensuite sa propre galerie d’art à Annecy, à l’enseigne du chevalier Perceval, et durant plus d’une vingtaine d’années elle y accueillit de nombreux artistes, toujours sélectionnés avec le plus grand soin, selon des critères artistiques très exigeants. La renommée de cette galerie fut telle que le nom de Chantal Melanson remplaça celui du chevalier de la Table ronde. Les vernissages dans la galerie située au chevet de la cathédrale d’Annecy, en bordure d’une belle esplanade piétonne au bord du Thiou, la rivière qui se jette dans le lac, attiraient toujours une belle clientèle venue de France et de Suisse. Parfois un concert de musique classique concluait la manifestation artistique, d’autant que la configuration des lieux permettait de sympathiques réunions durant la belle saison. Les artistes de la galerie devinrent les amis de Chantal. Étaient toujours présentés en alternance, les artistes habituels ainsi que de nouveaux talents, remarqués grâce à son talent et son sens de la découverte. A collaborer avec la Galerie Lelong à Paris plusieurs années , en présentant Antoni Tapiés, Pierre Alechinsky, Ernest pignon Ernest. A collaboré également avec la Fondation jean Rustin de 2004 à 2013. Edité un livre sur le peintre jean Rustin un epetite fille si jolie de Yvon Angelo Canova.

Après avoir animé pendant une vingtaine d’années la vie artistique annecienne, Chantal Melanson s’est maintenant installée à Tarascon, dont elle s’évertue à mettre en valeur les beautés architecturales en présentant de magnifiques œuvres d’art contemporain, notamment au cloître des Cordeliers, avant d’ouvrir sa propre Maison d’art contemporain fin juin 2018.